Les chauffe-eau au gaz permettent d’économiser beaucoup d’électricité, surtout pour les grands ménages qui consomment de grandes quantités d’eau chaude domestique. Les types disponibles sur le marché sont cependant nombreux et diffèrent non seulement en fonction de leurs caractéristiques et de leur prix, mais aussi en fonction de l’usage auquel ils sont destinés. Dans notre guide, nous avons comparé une série de chauffe-eau à gaz produits par différentes entreprises, avec des caractéristiques et des capacités différentes, qui sont les modèles actuellement les plus appréciés par les acheteurs. Si vous n’avez pas le temps de tout lire, vous pouvez immédiatement jeter un coup d’œil au chauffe-eau à gaz Sky 11F, avec sa petite taille et son poids réduit, idéal pour les appartements à espace limité. Vous pouvez également utiliser le Vaillant Atmomag Mini 11-0/1, qui est particulièrement adapté à l’installation dans une petite salle de bains de bureau.

Comparatif Chauffe-eau au gaz des meilleures ventes de l’année

Guide d’achat d’un chauffe-eau au gaz

Une des solutions les plus économiques, en ce qui concerne la production d’eau chaude sanitaire, est l’utilisation d’un chauffe-eau à gaz, en effet, les modèles électriques traditionnels, bien qu’efficaces, sont conditionnés par la dynamique de fonctionnement. Pour chauffer l’eau à travers la résistance, en effet, ils ont besoin d’un réservoir pour la contenir, et cela les rend tout d’abord difficiles à positionner à cause de la taille du réservoir ; plus la taille du réservoir est grande, en outre, et plus la résistance mettra de temps à chauffer l’eau, sans compter que pour maintenir l’approvisionnement en eau à la température requise, la résistance se met en marche plusieurs fois au cours d’une journée, même quand elle n’est pas nécessaire, ce qui affecte fortement la consommation d’électricité. Les avantages du chauffe-eau à gaz, cependant, sont la taille compacte et la consommation d’énergie réduite. Comme ils sont capables de produire de l’eau chaude instantanément, ils n’ont pas besoin d’intégrer des réservoirs encombrants. De plus, le fait qu’ils puissent le produire instantanément, donc seulement au moment où il est effectivement utilisé, signifie non seulement une réduction drastique de la consommation d’énergie, mais aussi une nette amélioration en termes de confort d’utilisation, puisque vous n’êtes pas dépendant de la quantité d’eau contenue dans le réservoir et que vous ne risquez pas de vous en passer dès qu’il s’épuise. Mais quel chauffe-eau à gaz acheter ? En effet, le marché offre une large gamme de modèles qui se différencient non seulement par la gamme économique mais aussi par le type de carburant utilisé, méthane, propane air ou GPL, le débit d’eau et des caractéristiques supplémentaires.

Avis Chauffe-eau au gaz : Le meilleur

Ariston 3632161 chauffe-eau électrique next evo methane

Parmi les modèles les plus vendus, il y a aussi le chauffe-eau à chambre étanche au gaz Next Evo EU, produit par la célèbre société italienne Ariston, caractérisé tout d’abord par ses dimensions ultra-compactes, avec seulement 17,5 cm de profondeur, qui facilitent grandement son placement.il est équipé à la fois du pressostat de fumée et du débitmètre d’eau ; le thermostat, en outre, est complet de la sonde NTC qui permet de moduler le contrôle de la température, afin d’offrir de meilleures performances et une plus grande économie d’énergie. En ce qui concerne la consommation, le Next Evo EU utilise plutôt un système d’allumage électronique à ionisation de flamme qui permet une économie de gaz supplémentaire, jusqu’à 25% de moins que les modèles de l’ancienne génération. Un autre avantage offert par le Next Evo EU, en outre, est qu’il peut fonctionner même dans des conditions de basse pression et de faible débit d’eau. Le revers de la médaille, cependant, est l’absence absolue d’accessoires. Le kit pour l’évacuation des gaz de combustion, nécessaire pour l’installation du chauffe-eau, devra être acheté séparément, et comme le prix du Next Evo EU est plus élevé que celui du chauffe-eau à chambre étanche Ferroli examiné ci-dessus, le coût global devient assez élevé à supporter.

Chauffe-eau au gaz : Le top 3

Chauffe-eau électroniques en fer chauffe-eau à ionisation à tirage naturel

Si, par contre, vous désirez un chauffe-eau extérieur au gaz tout aussi économique, mais un peu plus moderne au niveau de la technologie utilisée et des caractéristiques qu’il possède, alors le Zefiro C11 de la société italienne Ferroli est la solution idéale. Ce modèle particulier est en effet similaire au chauffe-eau Bosch examiné ci-dessus, mais seulement au niveau de son aspect extérieur. Les commandes sont en effet gérées par des boutons analogiques, mais contrairement au chauffe-eau Bosch qui n’en est pas équipé, le Ferroli Zefiro est également équipé de la vanne pour la modulation du gaz, de l’allumage électronique avec détection de flamme par ionisation, du dispositif SOFT START qui permet un allumage silencieux et progressif, et du dispositif de contrôle pour l’évacuation des fumées.C’est un chauffe-eau extérieur au gaz certifié pour le fonctionnement à l’air libre au méthane et au propane, il intègre également un dispositif de sécurité spécial qui lui permet de s’arrêter automatiquement en cas de manque d’eau. Les acheteurs l’ont apprécié surtout pour le fait que, malgré la présence des composants électroniques, il n’a pas besoin d’être branché sur le secteur mais seulement de deux piles normales LR20 de 1,5 Volt.

Chauffe-eau électronique ariston fast evo lpg

La célèbre société italienne Ariston est toujours en mesure de se distinguer par la haute qualité de ses produits, qui se distinguent par les performances et par la technologie de pointe. Ce modèle ne fait pas non plus exception, en effet il est équipé d’un système de modulation continue de la flamme par sonde NTC, cette dernière étant placée à la sortie de l’échangeur de chaleur afin d’offrir une stabilité maximale de la température de refoulement, et de capteurs pour la détection électronique de la présence de la flamme.Il intègre également le commutateur de débit qui contrôle le débit d’eau, puisqu’il est capable de fonctionner même à une pression de seulement 0,1 bar et avec un débit réduit à seulement deux litres par minute. Le système d’allumage est à ionisation électronique, et peut être alimenté soit par deux piles LR20 de 1,5V, soit par un câble de connexion au réseau, il est également équipé de commandes numériques avec écran LCD pour un réglage extrêmement facile. Cette version du chauffe-eau à gaz Ariston Fast Evo est alimentée au GPL et a un débit de 14 litres par minute, elle est donc idéale pour les familles nombreuses. Les acheteurs l’ont particulièrement apprécié pour sa fiabilité et ses excellentes performances.

Caractéristiques techniques et débit

Pour comprendre comment choisir un bon chauffe-eau au gaz, il faut donc d’abord se concentrer sur certains aspects dictés par les besoins personnels, dont les plus importants sont liés au type d’installation, au nombre de membres de la famille, à la possibilité ou non d’utiliser le réseau de distribution du méthane et aux conditions liées à l’évacuation des fumées de combustion. Ceux à chambre ouverte sont destinés à être installés à l’extérieur, donc sur des balcons ou d’autres endroits partiellement protégés, tandis que ceux à chambre étanche peuvent être installés en toute sécurité à l’intérieur de la maison. La capacité de couvrir les besoins en eau chaude en fonction de la taille de la maison, cependant, est donnée par le débit, c’est-à-dire la quantité d’eau qui peut être chauffée, qui est exprimée en litres par minute. Les chauffe-eau à gaz sur le marché peuvent donc varier de 8 litres par minute jusqu’à 16 et plus, selon le modèle. 8-11 litres par minute est recommandé surtout pour les besoins d’un couple de personnes, ou pour fournir de l’eau chaude à une petite salle de bain dans une pièce commerciale ; pour les familles nombreuses, il est toutefois conseillé de se diriger vers un modèle avec un débit de 14 litres par minute.

Alimentation et évacuation des gaz de combustion

En effet, si certaines entreprises produisent des chauffe-eau à gaz qui peuvent être alimentés par du méthane, de l’air propane ou du gaz GPL sans devoir recourir à des kits de conversion spéciaux, d’autres ont choisi de différencier la production de leurs modèles en les préparant à un type de combustible spécifique. Le type de chambre, ouverte ou étanche, influe également sur le système de tirage des fumées d’échappement. Les modèles à chambre ouverte, dans la grande majorité des cas, doivent être raccordés à un système d’échappement de toit, tandis que les modèles à chambre étanche offrent la possibilité de les raccorder à un échappement mural, grâce à la présence du système de tirage forcé. La question de l’évacuation des gaz de combustion, entre autres, mérite une attention particulière car les réglementations en vigueur dans ce domaine sont très restrictives et constituent donc un facteur déterminant dans le choix de l’appareil. D’autres éléments qui peuvent faire la différence et, par conséquent, déterminer si le modèle choisi peut ou non être le meilleur chauffe-eau à gaz pour vos besoins, sont la présence éventuelle de composants électroniques pour contrôler les fonctions, d’un système de modulation de la flamme, qui contribue grandement à réduire la consommation de gaz, et la prédisposition ou non à être combiné avec d’autres systèmes pour la production d’eau chaude sanitaire, tels que les systèmes solaires thermiques.

Foire aux questions

Combien coûte un chauffe-eau au gaz ?

Le coût des chauffe-eau à gaz peut varier en fonction de plusieurs facteurs, mais les prix varient de 60 à 80 euros pour les modèles disponibles dans la gamme basse, qui ont toutefois une capacité minimale, jusqu’à 1 500 euros et plus pour les chauffe-eau de la gamme supérieure.

Chauffe-eau au gaz, combien de litres par minute ?

Le débit d’un chauffe-eau au gaz est indiqué en litres par minute et affecte évidemment le rendement et la capacité de répondre aux besoins en eau chaude en fonction du nombre de personnes dans le ménage et de leurs habitudes de consommation. Les modèles de 6 à 8 litres par minute, par exemple, sont suffisants pour une utilisation limitée et occasionnelle, comme c’est le cas dans les salles de bains de service des lieux publics par exemple. Pour une famille de deux ou trois personnes au maximum, un modèle de 11 litres par minute peut également suffire, tandis que si quatre personnes ou plus vivent dans la maison, il est préférable d’orienter les modèles à partir de 14 litres.

Comment installer un chauffe-eau au gaz ?

L’installation d’un chauffe-eau à gaz est extrêmement simple, car même les modèles avec le débit le plus élevé ont l’avantage d’être très compacts et légers, et il suffit donc de quelques outils pour les fixer solidement au mur. Même le nombre de raccordements est minime, en effet il n’y a généralement que trois tuyaux à raccorder : celui pour l’alimentation en gaz et les deux adjoints à l’entrée et à la sortie de l’eau. Les modèles qui doivent être combinés avec un système solaire thermique représentent toutefois un problème distinct ; dans tous les cas, il est conseillé qu’un technicien spécialisé se charge du montage et aussi de l’installation du système d’échappement.

Combien de temps dure un chauffe-eau au gaz ?

La durée d’un chauffe-eau au gaz, comme pour tout autre équipement de ce type, dépend avant tout de son utilisation correcte. La garantie du fabricant, selon le cas, couvre une période allant de deux à quatre ans, mais la durée peut atteindre dix ans et plus si vous prenez soin de suivre la bonne procédure à chaque fois que vous l’allumez, et d’effectuer un nettoyage périodique des pièces sensibles. Dans ce cas également, il est conseillé de laisser un technicien s’en occuper, afin de ne pas perdre la garantie sur le produit et de ne pas risquer de provoquer des dysfonctionnements dus à l’inexpérience.

Comment régler le chauffe-eau au gaz ?

Le réglage peut être effectué à l’aide de boutons ou de commandes numériques, selon le modèle, sachant que certains modèles offrent un mode de fonctionnement estival qui réduit encore plus la consommation. La température maximale, cependant, ne peut généralement jamais être réglée au-dessus de 75 degrés.

Comment nettoyer le serpentin d’un chauffe-eau au gaz ?

Le nettoyage du serpentin ne doit être effectué que lorsqu’il y a une perte de pression dans le flux d’eau, ce qui est précisément un symptôme d’incrustations probables à l’intérieur de celui-ci. Il est évident que c’est au technicien de l’effectuer, car cela nécessite l’utilisation de produits chimiques spécifiques et aussi très agressifs.

Comment nettoyer le chauffe-eau au gaz ?

Le nettoyage général et global du chauffe-eau au gaz peut se faire de deux façons : sur place ou par nettoyage chimique. Dans le cas du nettoyage sur place, plus pratique pour l’utilisateur, le technicien rentre à la maison, démonte le chauffe-eau et vérifie l’état de chaque composante, en mettant en œuvre les mesures nécessaires pour éliminer les dépôts de calcaire, la saleté dans les buses du brûleur et plus encore. Le nettoyage chimique est toutefois nécessaire surtout lorsque vous devez nettoyer les composantes également à l’intérieur, surtout le serpentin qui, avec le temps, a tendance à s’incruster et à générer des pertes de pression dans le débit d’eau. Les deux interventions doivent évidemment être effectuées par le technicien auquel vous avez confié l’entretien du chauffe-eau.

Comme nettoyer un chauffe-eau à gaz vaillant ?

Il en va de même pour les chauffe-eau à gaz fabriqués par la société Vaillant, à la différence que, dans ce cas précis, vous devrez suivre les instructions du détaillant chez qui vous avez acheté le chauffe-eau, ou contacter un centre de service agréé Vaillant, qui vous enverra un technicien spécialisé certifié, afin de ne pas perdre la garantie et de ne pas affecter le retour de l’appareil.

Comment installer un chauffe-eau au gaz ?

L’installation du chauffe-eau au gaz exige le respect de la réglementation sur l’évacuation des gaz de combustion, vous devez donc contacter directement le détaillant qui enverra un technicien spécialisé pour la réaliser dans les paramètres requis par la loi.

Comment fonctionne un chauffe-eau au gaz – installation d’un chauffe-eau au gaz – standard

On entend souvent parler des avantages économiques et environnementaux qui découlent de son utilisation, mais comment est fabriqué le chauffe-eau à gaz et qu’est-ce qui le rend si pratique par rapport aux modèles électriques. Et surtout, comment fonctionne un chauffe-eau à gaz ? Contrairement aux modèles électriques, les chauffe-eau à gaz sont capables de produire de l’eau chaude instantanément, simplement en chauffant un serpentin de cuivre à l’intérieur duquel l’eau circule. Certains modèles sont également dotés de la caractéristique de pouvoir moduler la flamme, ce qui permet de réduire davantage la consommation de gaz, jusqu’à environ 40% selon le modèle. Le serpentin est donc chauffé par une flamme produite par la combustion du gaz, l’appareil génère donc des fumées qui doivent être éliminées conformément à la loi. C’est pourquoi il est important de s’assurer que vous pouvez répondre aux exigences de ces normes ; celles-ci divisent tout d’abord les chauffe-eau à gaz en deux types : le type B et le type C. Les chauffe-eau à gaz de type B sont ceux qui sont équipés d’une chambre ouverte et d’un tirage naturel, ce qui est le plus ancien système d’évacuation des fumées de combustion. La limite de ce type de tirage est soumise aux conditions atmosphériques, en particulier à la présence et à l’intensité du vent, qui pourraient entraver la remontée normale des gaz de combustion.

Pour le type B, il y a donc des restrictions très strictes dans la loi parce qu’elles sont potentiellement plus dangereuses. Ils doivent donc être installés à l’extérieur, ou dans des espaces semi-ouverts, et doivent nécessairement être raccordés à un drain de toit. Dans le type C, par contre, la combustion a lieu dans une chambre étanche et les fumées sont aspirées par un système de ventilation électrique intégré à l’appareil, ce qui est donc défini comme un ” tirage forcé “, puis acheminées vers l’extérieur. Les règlements sont donc plus permissifs en ce qui concerne les appareils de type C et permettent leur installation même à l’intérieur de la maison. De plus, ils n’ont pas à être raccordés à un drain de toit, mais ils peuvent utiliser un drain mural en toute sécurité.